Oeuvre "Fiction Opalescente" par Federico Carbajal

Client : Place des Arts
Artiste : Federico Carbajal (Artecture Studio)
Crédit photo : Victor Vargas Villafuerte

La proposition FICTION OPALESCENTE est située aux plafonds des foyers de la salle Wilfrid-Pelletier. Construite en 1963, c’est aujourd’hui la plus grande scène multifonctionnelle au Canada qui présente régulièrement du ballet, de l’opéra et de la musique. Dans ses foyers on trouve sa palette originale récemment restituée : le rouge théâtral du tapis en complémentarité avec les dorés des Anges radieux d’Archambault et le rideau du piano mobile.

La proposition FICTION OPALESCENTE se base sur la juxtaposition de deux concepts : une réinterprétation de la forme et des couleurs d’un rideau de scène et de l’immatérialité de la lumière des réflecteurs. Les deux font appel aux rouges et aux dorées qu’on trouve dans les foyers.

Les nouveaux appareils d’éclairage sur rails sont habillés par des sculptures suspendues composées de deux faces. La première face : un voile doré en diagonale vers le mur de la scène, formé d’une série de chaînes suspendues à une structure linéaire fixée à la poutre existante. La deuxième face : un écran en plexiglas rouge en diagonale inverse qui cache les appareils.

La proposition FICTION OPALESCENTE offre plusieurs sortes d’expériences. Vus à distance, ces chandeliers sculpturaux agissent comme des points de repère et de rythme dans l’atmosphère théâtrale des foyers. De proche, avec ses textures métalliques dorées et son rouge transparent diffusant et reflétant la lumière, FICTION OPALESCENTE établit un dialogue et met en valeur les autres pièces d’art. Et dans l’imaginaire collectif, la pièce contribue à renforcir le caractère architectural moderne du bâtiment.

ELEMA a travaillé avec monsieur Carbajal afin de spécifier la structure de l'oeuvre ainsi que les ancrages au plafond du bâtiment existant.
 

  • Oeuvre-1
  • Oeuvre-2
  • Oeuvre-3