Centre de données de Montréal

Clients : Urbacon et Fonds immobilier de solidarité FTQ
Crédit photos architecturales : Julien Lauzon-Fullum


ELEMA a œuvré à la construction d’un centre de traitement de données informatiques (« data center ») de calibre international dans le quadrilatère délimité par les rues Montfort, Saint-Jacques et de l’Inspecteur dans l’arrondissement Ville-Marie. Ce mandat a visé l’intégration d’un nouveau bâtiment de 10 étages dédié aux serveurs informatiques à une structure existante de quatre étages d’une superficie de 1780 m² (19 140 pi²) transformée en espace de bureau. Une centrale électrique de deux étages a également été aménagée au-dessus du bâtiment existant.

L’extrémité nord de la nouvelle structure se projette en porte-à-faux sur une distance de 5.4 m (18 pi) afin d’éviter que ses fondations n’entrent en conflit avec le tunnel Ville-Marie sous-jacent.

Le nouveau complexe construit au coût de 70 millions de dollars totalise désormais une superficie combinée de 24 775 m² (266 671 pi²).


PRINCIPAUX DÉFIS RELEVÉS :

  • Charges vives de plancher allant de 12 à 17 kPa (250 à 350 lbs/pi2).
  • Construction en porte-à-faux au-dessus du tunnel Ville-Marie en coordination avec le Ministère des transports du Québec (MTQ).
  • Construction d’une salle mécanique d’une hauteur de 14.6 m (48 pi) au-dessus du bâtiment existant.
  • Mise aux normes sismiques du bâtiment existant.
  • Hauteur libre de 5 m (16.4 pi) dans le nouveau bâtiment; 10 m (32.8 pi) au dernier étage.
  • Portées 9.2 m x 9.2 m (30 pi x 30 pi).
  • Dalles structurales et panneaux surbaissés de 300 mm (12 po) d’épaisseur.
     

SOLUTIONS ET INNOVATIONS DIGNES DE MENTION :

  • Construction de la partie nord du bâtiment en porte-à-faux 5.4 m (18 pi) au-dessus du tunnel Ville-Maire, permettant l’aménagement de 8 baies de serveur supplémentaires. Un mur de contreventement prend appui sur le transfert en porte-à-faux au niveau du SS1.
  • Conception de connecteurs sismiques en acier liant la nouvelle structure au bâtiment existant, dont les élévations d’étages ne concordent pas.
  • Construction d’une centrale thermique d’une hauteur libre de 14.6 m (48 pi), au-dessus du bâtiment existant pour permettre la livraison des espaces inférieurs du bâtiment avant la fin des travaux aux étages supérieurs.

Pour visiter le projet via Google Street View… 


REVUE DE PRESSE :

  • URB
  • U2